Accès direct à l'aide Retour à la page d'acceuil Accès au plan du site Accès au formulaire de contact Accès direct au menu du site Accès direct au menu du contenu Accès direct au contenu de la page
Accès direct au menu du site Accès direct au menu du contenu Accès direct au contenu de la page

Recherche par métier / application

Accès direct au menu du site Accès direct au menu du contenu Accès direct au contenu de la page

Mesurer la teneur en eau de la biomasse

Mesurer la teneur en eau de la biomasse
La teneur en eau a une incidence majeure sur le pouvoir calorifique de la biomasse solide.

Optimiser le coût du mégawattheure

Plus l'humidité de la biomasse est élevée, plus l'énergie de ce biocombustible sera utilisée pour évacuer l'eau qu’il contient. La teneur en eau est une caractéristique clé pour optimiser le coût du mégawattheure (MWh). Masse et humidité de la biomasse permettent le calcul du MWh : mesure de la masse ou du volume de la biomasse + mesure de la teneur en eau de la biomasse = MWh.

La mesure de la teneur en eau permet :
- d'optimiser le rendement des chaudières et de réduire la consommation de biomasse,
- de réduire les coûts de transport, de réception, de stockage et de séchage,
- de réduire les émissions atmosphériques (CO2, particules…) et d'éviter la dégradation de la qualité de l'air,
- de diminuer le taux de cendre et des imbrulés,
- de réduire les coûts de maintenance préventive et curative des installations de combustion,
- de réduire l'investissement en évitant le surdimensionnement de la chaufferie,
- de fixer le prix de l'énergie sans surcoût lié à la teneur en eau.

Mesure de l'humidité sur site

Déterminer la teneur en eau précisément dépend de la représentativité de l'échantillon, de la fiabilité de l'appareil de mesure et du respect du protocole de mesure par les opérateurs.
La teneur en eau d'une biomasse solide est mesurable en laboratoire ou grâce à des appareils de mesure de terrain.
Le séchage à l'étuve est la méthode de référence pour déterminer précisément la teneur en eau de la biomasse. Outre son coût (à titre indicatif, de 30 à 70€ par mesure*), elle exige du temps : 20 à 40 minutes pour mesurer un échantillon, 24 heures pour obtenir le résultat.
Les humidimètres portables étalonnés avec la méthode de référence de la norme EN 14774 (Biocombustibles solides - Détermination de la teneur en humidité) constituent une alternative au séchage à l'étuve. L'Humitest® spécial granulés ou l'Humitest® spécial biomasse présentent l'avantage d'une mesure immédiate et fiable sur site.
 
Ces humidimètres permettent ainsi de limiter les coûts générés par les manipulations liées à la non-conformité du combustible et d'optimiser le rendement des installations de combustion.

*Source Ademe



haut de page

Produits recommandés

Humitest spécial bois, paille, foin

Avec sa sonde marteau ou ses sondes spéciales, cet humidimètre permet de mesurer la teneur en eau des bûches, des grumes, des plaquettes, de la sciure, des granulés et des balles de foin, de paille ou de cellulose.



Humitest spécial biomasse plus

Cet humidimètre pour biomasse permet de mesurer la teneur en eau et la température de plaquettes forestières ou bocagères, copeaux de bois, écorces, miscanthus, granulés végétaux, rafles de maïs...



Humitest spécial granulés

L'humidimètre pour granulés mesure la teneur en eau de granulés végétaux ainsi que leur température.





Témoignages

« mesurer l’humidité d’un mélange de matières premières »

« L’Humitest contribue à améliorer le combustible. »

« la tarification dépend du taux d’humidité mesuré »

« ...humidité optimale pour assurer la qualité de nos semences »