Accès direct à l'aide Retour à la page d'acceuil Accès au plan du site Accès au formulaire de contact Accès direct au menu du site Accès direct au menu du contenu Accès direct au contenu de la page
Accès direct au menu du site Accès direct au menu du contenu Accès direct au contenu de la page

Recherche par métier / application

Accès direct au menu du site Accès direct au menu du contenu Accès direct au contenu de la page

Recycler les boues d’épuration

Recycler les boues d’épuration
Eliminer et transporter les boues d’épuration coûtent de plus en plus cher; valoriser les boues est une opportunité environnementale et économique.

Valoriser les boues d’épuration ?

Voici quelques raisons de valoriser les boues d’épuration.
- Les mauvaises odeurs sont atténuées ou supprimées.
- La masse des boues à stocker et à épandre est diminuée.
- Les caractéristiques physiques des boues sont améliorées (stabilisation, aspect, PCI).
- Les micro-organismes pathogènes sont éradiqués.

Mesurer l’humidité d’une boue d’épuration ?

La mesure du taux d’humidité d’une boue d’épuration contribue à caractériser ce déchet et à le contrôler. Elle est indispensable pour définir sa destination finale et éviter la création de poussière. En effet, la teneur en eau visée diffère en fonction des installations de valorisation – valorisation agricole, stockage, co-incinération, incinération –. Par ailleurs, une boue trop sèche émet de la poussière, nocive pour la santé des opérateurs et  l’environnement.

Sécher les boues d'épuration

A la sortie du traitement des eaux usées, la teneur en eau des boues est de l'ordre de 99 % de la matière brute. En s'évaporant, les boues perdent tout ou partie de leur eau et deviennent solides.

Lits de séchage pour un séchage partiel

La technique des lits de séchage se pratique à l'air libre sur des boues liquides et combine évaporation naturelle et drainage de l'eau libre à travers une couche filtrante de sable et de graviers. Ce système extensif, dépendant des conditions météorologiques, donne des boues solides à 35 - 40 % de siccité.

Séchage thermique ou séchage total

Le séchage thermique permet une élimination quasi-totale de l'eau (siccité d'environ 95 %). Les boues obtenues sont pulvérulentes ou en granulés. Le séchage thermique devrait se développer dans les années à venir car les autres filières de traitement des boues, dont l'incinération, se renchérissent sous l'effet des nouvelles conditions réglementaires et économiques.

haut de page

Produits recommandés

Humitest spécial boues d’épuration

Ce testeur d'humidité pour boues d'épuration mesure la teneur en eau des boues d'épuration jusqu'à 55%.



Séchage des boues d’épuration

Les nouvelles réglementations européennes excluront à terme la mise en décharge des boues d'épuration.
L‘augmentation des coûts d'énergie rend un séchage conventionnel de plus en plus cher.