Accès direct à l'aide Retour à la page d'acceuil Accès au plan du site Accès au formulaire de contact Accès direct au menu du site Accès direct au menu du contenu Accès direct au contenu de la page
Accès direct au menu du site Accès direct au menu du contenu Accès direct au contenu de la page

Recherche par métier / application

Accès direct au menu du site Accès direct au menu du contenu Accès direct au contenu de la page

« ...humidité optimale pour assurer la qualité de nos semences »

Mesurer l’humidité des graines dans les champs, Franck Cottes, technicien en production de semences chez Limagrain Europe, insiste sur l’importance de cette étape-clé.
Il utilise l’humidimètre Humitest spécial grains 300 pour le tournesol et le maïs, ainsi que pour le colza lors de la prochaine récolte.



« L’augmentation des parcelles que nous récoltons pour nos semences nous a amenés à nous équiper d’un deuxième humidimètre. Notre premier testeur d’humidité nécessite le broyage des grains. » Explique Monsieur Cottes.

Humidité optimale pour récolter les graines

« Nous mesurons l’humidité des grains au champ pour définir le moment de la récolte. Notre expérience et notre savoir-faire nous ont permis de définir une humidité optimale pour assurer la qualité de nos semences. Leur taux de germination, défini par le règlement technique*, est de 85% minimum pour le tournesol. » Poursuit Monsieur Cottes.
« Tournesol, maïs ou colza, un protocole de mesure de l’humidité nous permet d’optimiser la qualité de nos semences pour garantir un taux de germination supérieur à la norme officielle. »

Humidité, point clé du protocole qualité

« Défoliée trop tôt, la semence perd de sa capacité germinative. » Précise Monsieur Cottes
« Une défoliation tardive entraîne des risques de maladies de fin de cycle avec une graine trop sèche, des risque de casse : d’où l’importance de déterminer avec précision et rapidité l’humidité. Et il y a les aléas de la météo ; perdre dix à vingt jours de récolte en septembre est risqué. De plus, il ne faut pas casser les grains, car ils ne germeront pas.
L’humidité de la récolte est un des paramètres de comparaison entre les parcelles dans les analyses de laboratoire ; les conditions météo – surtout au niveau des floraisons - et le matériel de récolte sont aussi pris en compte. Chaque société productrice de semences adapte ses protocoles de production à sa génétique. »

« La mesure de l’humidité est un élément clé. » Résume Monsieur Cottes



* Règlement technique de la certification des semences du GNIS (Groupement national interprofessionnel des semences et plants)


Activité
Limagrain est un groupe coopératif agricole international, spécialiste des semences de grandes cultures, des semences potagères et des produits céréaliers. Fondé et dirigé par des agriculteurs français, le Groupe est le premier semencier européen et le quatrième mondial.
Ses engagements pour une agriculture durable répondent à l’efficacité économique, à la viabilité socio-territoriale et au respect de l’environnement. Cette vision du développement durable se base sur les pratiques quotidiennes de Limagrain. Selon le Groupe, deux leviers permettent de relever les défis agricoles : l’innovation et la régulation.

haut de page

Dossiers

Mesurer la teneur en eau de la biomasse

Humidimètres et diagnostic terrain

Mesure CO2

Produits

Humitest spécial grains 300

Cet humidimètre effectue des mesures de la teneur en eau et de la température de grains et graines.



Teneur en humidité d’équilibre

Encore appelé équilibre hygroscopique, ce terme désigne l’état d’équilibre atteint par une matière ou un matériau en fonction des conditions extérieures.

Témoin

Limagrain Europe, Franck Cottes